riNger forum français

Bienvenue sur le forum français riNger la nouvelle série de CW qui marque le grand retour de Sarah Michelle Gellar sur le petit écran.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 The Return (2006)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
benesmg
Admin
avatar

Messages : 739
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 31
Localisation : Nantes (44)

MessageSujet: The Return (2006)   Sam 6 Aoû - 14:10

On l'a longtemps attendu et franchement ça en valait la peine. Le 26 décembre 2007 sortait sur les écrans français The Return avec Sarah Michelle Gellar en rôle principal, film réalisé par Asif Kapalia. Je me suis précipitée dans mon cinéma très heureuse que ce dernier y passe le film.

Johanna est une jeune femme perturbée depuis ses onze ans à la suite d'un accident. Elle est hantée par des cauchemars qui lui font revivre des scènes qu'elle n'a jamais vécue elle même et voir des endroits qu'elle ne connaît pas. Et surtout elle est poursuivie par un homme qui semble lui vouloir du mal mais que personne d'autre ne voit.

C'est une jeune femme qui est marquée par tous ces rêves et qui ne vit plus librement, esclave en quelque sorte de toutes ces visions que personne ne comprend. Pendant longtemps elle a fuit en croyant que si elle s'éloignait suffisement tout finirait par s'arrêter. Mais finalement elle décide de tout faire remonter à la surface pour en finir une bonne fois pour toute : comprendre...

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Le film est très bien conduit avec un scénario parfait et une explication finale qui tient la route et complète. Un suspense bien géré : chaque détail est donné au fur et à mesure de sorte que l'on doit attendre les toutes dernières minutes pour cerner l'ensemble. Tout est étudié et rien n'est laissé au hasard juqu'à la musique qui hante notre héroïne et l'horrible "rayon de soleil" qui revient inlassablement pour rajouter à son désespoir. Rien n'est prévisible, on avance au même rythme que le personnage de Sarah Michelle Gellar, on a peur avec elle, on reconstitut le puzzle en même temps qu'elle...

Une Sarah Michelle Gellar très imprégnée de son personnage, vraiment hantée par tous ces rêves qui lui bouffent littéralement la vie. On la voit portant ça sur ces épaules et notamment dans les scènes où elle revie toutes ces expériences qui lui viennent d'ailleurs et dont elle n'a trouvé que l'automutilation pour les faire resortir. Un cri d'appel au secours que son entourage ne comprend absolument pas. Une dernière scène mémorable où l'on voit son personnage enfin soulagé, libre de vivre enfin sa vie. Un sourire qui n'est pas sans rappeller celui marquant la fin de Buffy...

Une très grande performance de Sarah qui est vraiment à l'opposé total de son rôle de Buffy encore plus que pour The Grudge mais non moins véridique dans son jeu. Un film que je vous conseille car très bien ficellé et bien interprêté par l'ensemble du cast !


Dernière édition par benesmg le Dim 14 Aoû - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ringer-fr.forumgratuit.org
benesmg
Admin
avatar

Messages : 739
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 31
Localisation : Nantes (44)

MessageSujet: Re: The Return (2006)   Sam 6 Aoû - 14:14

Diverses critiques qu'avaient pu avoir le film au festival Gerardmer en 2007, qui se déroulait du 31 janvier au 4 février de cette même année, lors de sa présentation :
Malgré le fait qu'il n'est pas remporté de prix les critiques restent bonnes...

Article de CineMovies :
Deuxième jour de compétition, ici, à Gérardmer, avec la présentation du second film d'Asif Kapalia, The Return, où officie une Sarah Michelle Gellar pourchassée par un fantôme sadique...

On rassurera tout de suite les fans de Buffy ! Malgré le - très - mitigé accueil de la presse et du public américain, The Return est ce qu'on pourrait appeler un thriller de bon aloi, qui se regarde bien si l'on n'y met un peu de complaisance. On sait que l'actrice est en pleine ascension, tout du moins elle cherche certainement à optimiser tout l'intérêt que lui portent, à l'heure actuelle, les producteurs et cinéastes hollywoodiens. Après les Scooby-Doo, les The Grudge et autres Sexe Intentions, voici la Miss plongée dans une histoire noire, celle d'une jeune adulte hantée depuis un terrible accident de la route par un esprit malin, ou plutôt un homme très louche (genre sale type que toute fille normalement constituée fuirait), voire un assassin dont le passif lourd ne se dévoilera qu'à la toute fin du film (bien sûr).

Le suspense de The Return est construit comme une enquête policière. Pas à pas, Gellar trouve les solutions à ses mystères, aux impressions de déjà vu. Profitant d'un déplacement professionnel, Joanna Mills, aka Sarah Michelle Gellar en brune, part donc à la recherche de son passé, de réponses à beaucoup d'énigmes. Elle traversera ainsi des lieux connus d'elle seule, rencontrera des personnages qui jusque-là ne communiquaient avec elle qu'en rêve. The Retun s'apparente à une traque, une traque à contre-sens, à double emploi : celle d'un déjanté qui hante l'esprit de « sa poupée », celle de la poupée qui cherche à savoir qui est véritablement ce dégueulasse qui, depuis toute petite, s'immisce dans sa réalité.

Avec plus ou moins de succès, The Return, the grosse production, tente d'évoquer le fantasme des morts communiquant avec les vivants pour une justice des crimes cachés. En filigrane, et parce qu'il représente le seul moyen pour Joanna d'échapper à la chasse du monstre, The Return parle encore d'automutilation. On touche là un point sensible du film. Le réalisateur Asif Kapalia (The Warrior) n'apporte pas véritablement de réponse à la problématique. Son point de vue : lorsqu'on est jeune, l'automutilation est un appel au secours en direction de l'autre, de tous les autres. Comme le dit Joanna : « Une adolescente qui se mutile, ça n'est pas normale ! »

Plus loin, The Return est un film très féminin. Non pas nécessairement parce que Gellar mène la danse. On pense surtout au besoin de réconfort, à la recherche de protection, de tendresse, d'écoute, de l'amour fort qui vous protégera des maux du dehors, à l'incommunicabilité avec le père (dans son histoire, Joanna fuya le foyer familial parce que Papa n'a rien compris à la situation). Le personnage de Terry, incarné par l'acteur Peter O'Brien, en dit long sur le sujet. Il est le vrai mec de l'histoire, le beau gosse au regard ténébreux, celui qui a les épaules solides malgré la grosse fêlure sentimentale (c'est la clé de l'histoire, le rapport entre les visions de Joanna et son fantôme), c'est un solitaire pas vraiment esseulé. Il n'a peur de rien ; il est droit dans ses bottes ! Tout le monde l'aime parce qu'il est juste.

Ce qui plaît encore dans The Return, ce sont ses ambiances développées - un stress de situation largement construit par les apparitions impromptues - et le côté bien clean de l'image…

Pour une fois, les filles amèneront les garçons voir un film qui fout - un peu - les boules. Ces derniers en profiteront pour les comprendre - un peu - mieux…

Extrait d'un article de Libération :
The Return , second film du Britannique Asif Kapadia, est un redoutable mécanisme d'horlogerie du cauchemar. Rigoureux, voire ascétique, le film suit les bouffées délirantes d'une jeune femme poursuivie par un passé dont elle a tout refoulé. Sarah Michelle Gellar est juste comme il faut, oscillant entre dingue aux accès d'automutilation et pauvre chose réduite à son état de cagole reluquée par les rednecks d'un Texas agonisant. Ce qui est reposant dans ce film pas rigolo pour un sou, c'est la rigueur avec laquelle Kapadia montre la tristesse infinie d'un monde pourrissant sur pieds, mort sans le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ringer-fr.forumgratuit.org
benesmg
Admin
avatar

Messages : 739
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 31
Localisation : Nantes (44)

MessageSujet: Re: The Return (2006)   Sam 6 Aoû - 14:18


Le 1er octobre 2008 est sortie en dvd, édition française, le film The Return avec Sarah Michelle Gellar dans le rôle principal. Je partage ici une autre critique que je tiens d'un groupe de cinéphiles ayant vu le film dernièrement et souhaitant voir leur article publié sur mon blog, je fais suivre aujourd'hui sur le forum.

Citation :
Voici une critique faite par plusieurs cinéphiles suite à une soirée cinéma où nous avons regardé trois films (Entre les Murs de laurent Cantet : sublime ; The return de Asif Kapadia : Très Bon et Sex and the City : Bon sans plus surtout si on connaît la série.) Voici notre impression sur le film The Return et son actrice principale que nous avons découvert avec intérêt. Je mentionne que nous avons apprécié cette excellente actrice (SMG) digne de nos meilleures françaises (Tautou, Cotillard ou Cécile de France).

Une vendeuse affirmée connaît une parfaite réussite professionnelle, mais ses cauchemars vont la mener à enquêter sur la mort mystérieuse d'une jeune femme survenue 25 ans plus tôt.

Présenté au 25e Festival International du Film Fantastique de Bruxelles et à celui de Géradmer 2007 : histoire d'esprits qui viennent hanter les vivants et histoire de voyance, The Return tient dans un scénario tout à fait classique. Les atouts de The Return sont le casting, le contexte, le lieu et le suspens... Côté casting, on retrouve Sarah Michelle Gellar, célèbre depuis une dizaine d'années, dans un rôle tout en retenue, très bien interprété, en brune, qui traduit bien la tension et les peurs de son personnage. Elle fait très bien ressortir les sentiments d'angoisse et d' ennui qui règnent dans ces contrées reculées du Texas. A ses côtés, Sam Shepard, dans le rôle du père, la soutient admirablement en lui apportant sa solide prestance à un film qui en manque par ailleurs en partie à cause du scénario. Ces deux acteurs remarquables dans leur jeu portent ce film à bout de bras et arrivent à retenir notre attention durant toute la durée du film. Bravo à Sarah Michelle Gellar (très brillante) et à Sam Shepard (la classe). Il faut toutefois mentionner que les autres acteurs assurent leur rôle sans démériter.

Coté Contexte, ce qui fait le prix de The Return, c'est l'intérêt documentaire. Le cinéaste plante avec soin un décor peu montré au cinéma : celui du Texas rural et industriel, celui des raffineries, des camions, des puits de pétrole, des bars perdus au milieu du désert. L'ennui et le désespoir provinciaux dominent. Le paysage est à la fois contexte du récit et lieu quasi métaphysique. Il devient un personnage du film à part entière. Côté mise en scène, hélas, Asif Kapadia ne propose pas quelque chose de bien original en jouant sur des tons particuliers et en distillant une atmosphère pour le moins classique. Et l'ensemble du film baigne dans une lenteur excessive qui nuit aussi au rythme et à la tension qui pointe son nez dans chacune des scènes.

En résumé s'il n'est pas révolutionnaire, loin de là !, The Return est un bon film agréable à regarder (on ne voit pas le temps passé), surtout pas un film d'horreur, honnête, atmosphérique, élégant, à la photo tout simplement sublime avec un bon dénouement. Notre évaluation : 3 étoiles sur 4).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ringer-fr.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Return (2006)   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Return (2006)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Return (2006, Asif Kapadia)
» Aprilia rsw 250 2006 KS workshop
» Roman meurtrier - George Mendeluk 2006
» [Pixar] Cars - Quatre Roues (2006)
» Le retour au pays natal (The return of the native)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
riNger forum français :: Le Cast :: Sarah Michelle Gellar :: Biographie & Filmographie-
Sauter vers: